HISTOIRE ET PATRIMOINE LOCAL

Dadonville, commune du Loiret de 2498 habitants, se situe tout à l’est de la Beauce, tout à l’ouest du Gâtinais, au nord de la forêt d’Orléans et aux confins du sud de l’Ile de France.

Le Gâtinais se partage en deux : le Gâtinais français avec Nemours pour “capitale” et le Gâtinais orléanais avec Montargis.

La Beauce s’étend sur 600 000 ha, avec Chartres au milieu, Orléans restant la ville la plus importante.

Dadonville est entourée de nombreuses communes, dont Pithiviers en limitrophe, Pithiviers-le-Vieil, Bondaroy, Ascoux, Yèvre, Laas, Boynes…

Notre village possède un habitat “éclaté”, il est composé de nombreux hameaux ; Denainvilliers, le Prieuré, Montbarbet, le Parc, Chantaloup, Dadonville-bourg, Thiellay, Grantarvilliers, Bourgneuf (le pressoir).

Mais aussi les quartiers et lieux-dits de la Guinette, Pontournois, la Groue ( la Porte du Gâtinais), Solvins, Secval, le Murget.

Les écoles existaient déjà à Bourgneuf sous Louis XIV, depuis le milieu du XVIIème siècle au moins. Les Duhamel, seigneurs de Denainvilliers, fournissaient le bâtiment (l’actuelle bibliothèque) et rétribuaient les enseignants.

Le coeur politique, du XVIIème siècle jusqu’à la Révolution, est à Denainvilliers.

A partir de 1789, la création des Conseils municipaux va tout changer. D’abord la municipalité se réunit au banc d’oeuvre de l’église St Denis de Dadonville (bourg), devant la population. Par la suite elle le fera à Bourgneuf où se trouve la mairie aujourd’hui.

Source : Extrait du livre “Dadonville, entre Beauce et Gâtinais”, Editions DHP 2020, disponible à la vente.

 

L’église se trouve dans le hameau de Dadonville-Bourg, à proximité du vieux chemin gaulois qui reliait Sens à Châteaudun, passant par Yèvre-la-Ville et Secval. Cette église fait partie des édifices remarquables du Pithiverais.

Toute en longueur, elle est constituée d’une nef unique de trois travées, de l’avant choeur et du choeur. La travée de l’avant choeur, partie la plus ancienne, remonte au début du XIIème siècle (roman tardif). L’ancien clocher devait surmonter cette travée. Le nouveau, formant poche, précède la nef depuis 1551.

Au XVIIème siècle, la famille Duhamel a profondément modifié l’église (nef, choeur, création d’un ossuaire et caveaux familiaux, d’un retable classé… Un retable identique, 4 fois plus petit, est visible dans la chapelle du château de Denainvilliers.

La flèche du clocher a été remplacée par une autre d’une hauteur réduite de moitié en 1955. Depuis, la commune continue d’entretenir l’église.

Une souscription publique a été lancée en 2018 pour la suite des travaux de restauration avec l’aide de la Fondation du Patrimoine, l’Etat, la Région, le Département…

Les travaux portant sur la réfection complète de la toiture et d’une partie de la charpente, de la nef et du choeur, devraient durer un an.

Pendant cette période (courant 2021), l’église sera fermée au public.

Les dates vont seront communiquées dès que possible.