PARCOURS BOIS A JULES

PARCOURS DE SANTE DU BOIS A JULES

 

 

Pour ceux qui ne sont pas forcément adeptes de grande randonnée, mais apprécient une petite promenade et ombragée, le sentier offre  une parenthèse agréable, historique et écologique.

 

C’est un sentier qui fait le pont… entre deux ponts. D’un côté, celui du Gué aux Dames, à Dadonville (près de la station d’épuration) ; de l’autre, celui de la Colère, à Bondaroy. Deux ponts sur l’Oeuf, la rivière du coin, dont la vallée était jusqu’à présent inexploitée. Une coquille vide, désormais remplie.

Le circuit pédestre « Vallée de l’Oeuf » passant par Chantaloup depuis le pont du Gué aux Dames (près de la station d’épuration de Pithiviers) jusqu’au pont de la Colère, à Bondaroy.

 

 

 

 

Huit agrès

Ce parcours permet au public d’emprunter le fond de la vallée en ayant accès à la rivière l’Oeuf, d’accéder au côteau boisé de grands arbres et de taillis et, in fine, sur le plateau, à cette grande pelouse calcicole. En outre, le chemin est doublé, dans la partie côteau, d’un parcours de santé composé de huit agrès – ce qui devrait plaire aux sportifs.

 

 

 

Ce projet a été mené à son terme au profit des habitants du Pithiverais en général, et plus largement des touristes et randonneurs.  Une partie de cette zone est classée Natura 2000.

Un inventaire sur la faune et la flore, effectué par le cabinet Biotope missionné par le Pays Beauce Gâtinais en Pithiverais, a permis de dégager une prairie calcicole de plus de trois hectares afin que de rares orchidées et la faune, plutôt giboyeuse, puissent s’y développer.

 

Sources et photos de la République du centre